Prochaine course




Porsche Rouen Caen
fond blanc
KODAK IMAGES
fond blanc2
Michelin
fond blanc3
Motul
fond blanc4
BRM
Flat 6
France Bleu HN
fond blanc5
Carrera Cup

Ca patine à Estoril

31/10/14 - ELMS 2014 - Estoril

Fin de saison européenne pour IMSA Performance Matmut. Si le team, champion ELMS GTE-Am 2011 et 2012, espérait logiquement mieux qu’une septième place finale, l’équipe termine première des autres (non-Ferrari) et fait toujours figure d’irréductible normande face à l’armada italienne.

Après un meeting du Castellet où les Porsche 997 GT3 RSR ont souffert de la balance de performance, le team IMSA Performance Matmut savait que le dernier week-end de l’European Le Mans Series serait difficile en termes de performance et qu’elle ne pourrait compter que sur la qualité de ses équipages, sa stratégie de course et sa rapidité au stand pour obtenir un bon résultat.

Les qualifications confirmaient la situation avec les 10ème et 11ème places sur la grille pour Nicolas Armindo et Erik Maris.

En course, la 76 démontrait rapidement qu’il ne fallait pas enterrer trop vite la vieille RSR. Christina Nielsen, qui prenait pour la première fois le départ en ELMS, ne s’en laissait pas compter et s’empara crânement de la septième position au milieu des pilotes Gold. Le duo Armindo-Nielsen évoluera constamment aux portes du top 5 en attendant le retour de Raymond Narac, qui disputait le même week-end la finale du CER à Portimao.
A peine arrivé sur le circuit, le normand revêtait son casque et sa combinaison pour prendre le dernier relais. Hélas, le Normand faisait patiner ses roues lors de sa sortie des stands et écopé de 3 minutes de stop and go. Malgré des chronos de premier ordre en piste, il ne put remonter ce handicap et c’est à la neuvième position que la 76 franchissait la ligne d’arrivée devant lavoiture sœur.

Sur la 67, le trio Hélary-Maris-Merlin fit une nouvelle course sans histoire. Erik Maris passait à travers les pièges du premier tour et à part une sortie d’échappement légèrement tordue suite au freinage un peu optimiste d’un autre concurrent, aucun grain de sable ne vint enrayer la machine. A l’arrivée, la 67 franchissait la ligne en dixième position. Au-delà de cette position, l’écart avec les voitures de tête était réduit par rapport aux courses précédentes, traduction des progrès effectués par les deux pilotes gentlemen aux cotés d’Eric Hélary et du staff IMSA PerformanceMatmut.

Au championnat, la 76 termine en septième position, première équipe non-Ferrari.
A peine rentrée du Portugal, l’équipe reprit la direction du Castellet pour la finale du GT Touravant de se tourner vers 2015.

Franck Rava :« On rate l’occasion de terminer sur une bonne note avec cette pénalité de 3 min. Un top 5 était envisageable, preuve que nous sommes toujours dans le coup en course, même avec une auto en manque de performance à cause de la BOP.

En soit, la saison n’a pas été mauvaise. Nous avons montré que nous étions les meilleurs des autres avec la 76. Sur la 67, Erik et Jean-Marc ont fait une très belle saison, bien coaché par Eric et ils finissent avec de bons chronos pour des pilotes bronze.

Les voitures ont été 11 fois sur 12 à l’arrivée en comptant Le Mans, et notre seul abandon se fait à cause d’un accrochage. La fiabilité est encore une fois au rendez-vous, preuve que l’on maitrise bien notre sujet.

Il va maintenant falloir se tourner vers 2015 et faire les bons choix.

Avant cela, il y a la finale du GT Tour où nous pouvons toujours briguer 3 titres avec le championnat GT, et le titre Team et Jeunes Talents en Cup.»

pdf twitter fb

Estoril ELMS