Prochaine course




Porsche Rouen Caen
fond blanc
KODAK IMAGES
fond blanc2
Michelin
fond blanc3
Motul
fond blanc4
BRM
Flat 6
France Bleu HN
fond blanc5
Carrera Cup

Nouvelle victoire et prise de pouvoir !

31/08/15 - CHAMPIONNAT DE FRANCE GT FFSA, MAGNY-COURS 2015

Certes ce ne sont que 3 petits points qui les placent en tête du Championnat, mais la prestation parfaite de Raymond Narac, Olivier Pernaut, Sébastien Dumez et du team Imsa Performance Matmut confine au grand art ! Avec une victoire en course 1 et une 4e place en course 2, le team a rendu une copie sans faute. Franck Rava et Félix Barré ont écrit la stratégie, les pilotes l’ont récitée à la lettre. Chapeau !

Course 1. Samedi 29 août 2015. Simplement IN-TOU-CHA-BLE !

Et de deux ! Après Spa, le team Imsa Performance Matmut remporte sa deuxième victoire de la saison, avec la manière.  

Tout commence par une pole position - la première de l’année - conquise de main de maître par Olivier Pernaut et Raymond Narac. « C’est une satisfaction, bien sûr » témoigne le pilote normand, « Avec notre petit retard sur le leader au classement, il est important de briller dans la Course 1 et une bonne place sur la grille permet de mettre la pression. Nous avons réussi. C’est notre première pole cette saison, mais on ne l’attendait pas plus que cela, sachant que nous gérons notre Championnat de manière stratégique. Celui qui fera le moins d’erreur sera devant. »

D’erreur, personne dans le team n’en a commise. Si au lancement de la course Olivier Pernaut doit résister bec et ongles à la Porsche de Nicolas Misslin, il réussit parfaitement son envol et se construit immédiatement une légère avance.
Cette grosse seconde qui lui permet de se mettre à l’abri d’une attaque, le rookie de la catégorie GT va la préserver la majeure partie de son relais. C’est à l’approche du premier ravitaillement qu’il va prendre ses distances dans un dernier effort sur Nicolas Misslin qui ferraille dur pour contenir la Ferrari de Stéphane Lémeret. C’est finalement avec 4,5” de marge qu’il rentre au stand. « En général, je préfère être chasseur que chassé. Là j’avais la meute derrière et il fallait que j'imprime le rythme. J’ai réussi à creuser un petit écart et rendre la voiture à Raymond avec quelques secondes d’avance. » explique le natif d'Amiens.

Chaussé de pneus neufs, Raymond Narac entre en piste le couteau entre les dents. La valse des ravitaillements terminée, il retrouve rapidement la place de leader et survole littéralement les débats ! La Porsche #1 Imsa Performance Matmut Performance va profiter en plus d’un drive-through infligé à ses deux poursuivants. De 17”, l’écart passe à 30” puis 40” au moment de rejoindre les stands pour le second ravitaillement. Le clou est largement enfoncé !
Reste à Sébastien Dumez à accrocher le cadre, tâche dont il va parfaitement s’acquitter en gérant sagement le reste de potentiel de ses pneus et le confortable capital temps qui le sépare de la meute.

« Super travail de toute l’équipe. Raymond et Olivier, ça a été fan-tas-tique ! Les mécanos, les ingénieurs ont comme toujours été à la hauteur. Ça fait du bien de dominer une course de cette façon ! » rapporte Sébastien à peine le casque enlevé, avant que Raymond Narac complète : « On a réussi notre plan à la lettre comme il était prévu. Olivier a fait un super départ et je tiens à le féliciter. Moi je suis parti avec les pneus neufs et il fallait cravacher pour creuser une grande avance pour "Dudu" qui a parfaitement utilisé mes pneus moins neufs du coup. Tout est parfait


Pole, victoire en dominant de bout en bout… Ne manque que le record du tour, ce dont le team se consolera facilement : Imsa Performance Matmut prend la tête provisoire du championnat - exactement comme l’an passé ici - pour 1 point !

 

Course 2. Dimanche 30 août 2015. Mission accomplie !

Parti en fond de grille de la course 2, le team Imsa Performance Matmut récolte les gros points de la 4e place et consolide sa petite avance au championnat. La stratégie élaborée pour ce week-end nivernais a parfaitement fonctionné et l'équipe adore quand "un plan se déroule sans accroc" !

La stratégie pneumatique privilégiait la course 1. Pas étonnant que la qualification pour la course dominicale ait souffert de ce choix assumé. « Nous avions prévu de faire un bon résultat samedi et donc récolter les 20” de handicap temps vendues avec » confie Raymond Narac avant d'ajouter « Sacrifier ces deuxièmes qualifs faisait partie du plan. »

Se passer de briller pendant l’exercice des qualifications est une chose. Faire l’impasse sur une course en est une autre et elle n’entre pas dans la culture du team aux couleurs de la Mamut ! La mission : finir 5e ou 6e et si possible au plus près de ceux luttent pour le titre pilote, à savoir le trio Lémeret / Cayrolle / Santamato.

Sébastien Dumez lance les hostilités depuis sa lointaine 15e place sur la grille et réalise un relais solide sur des pneus en fin de course. A la lutte avec les Audi de Laurent Cazenave et de Romain Monti, le pilote du team Champion en titre ne va pas tenter le diable et rejoindre le premier ravitaillement en 14e position. « Il ne fallait pas faire d’erreurs et tenir le coup avec mes pneus usés pour permettre à Raymond et Olivier de remonter le plus haut possible » révèle Sébastien à l’issue de son relais.

Les vieilles gommes remplacées par des pneus rodés, Raymond Narac entre en piste et comme de coutume, allume les étoiles ! 15e, 12e, 10e…, il aligne les meilleurs temps de cette deuxième partie de course sans se soucier des pénalités ou des accrochages qui surviennent devant et qui lui permettent de se propulser jusqu’au 5e rang quand il rejoint les stands.

Le team Imsa Performance Matmut a donc déjà atteint son objectif : Olivier Pernaut prend la piste en 6e position. Confirmant sa parfaite adaptation à la catégorie GT, il fait mieux que consolider un résultat déjà flatteur et s’attaque à la Ferrari d’Eric Debard pour le gain de la 5e place qu’il conservera jusqu’au drapeau à damier. Le team hérite même de la 4e position après la pénalité infligée à un concurrent. « La course a été sympa mais plus dure qu’hier » témoigne Olivier. « Félix (Baré), avec ses petits calculs, nous mettait en 4e place à l’arrivée. Je ne l’ai pas cru mais finalement on l’a fait ! En plus on termine devant nos concurrents au Championnat Pilotes. C’est encourageant pour la suite. »  

La satisfaction du travail bien fait règne au sein du box Imsa Performance Matmut. Raymond Narac ne cache pas sa fierté « d’avoir vécu un week-end très satisfaisant. Toute l’équipe est heureuse du résultat global parce que nous avions planifié une stratégie et rien n’est meilleur que de la réussir à la perfection. Olivier et Seb ont fait un super boulot. Nous avons pris un petit avantage numérique au championnat et peut-être un ascendant psychologique… Bravo aussi à Franck Rava et Félix Baré pour leur super job ! »

«Un très bon week-end » enchérit Franck Rava. « Après la trêve estivale, il fallait montrer qu’on était bien là : c’est fait ! Nous sommes fiers de porter haut les couleurs de la Matmut et je suis fier de l’équipe qui a bien bossé. Il reste deux week-ends de course et il faudra accomplir un sans faute pour le titre. »

Prochain rendez-vous à Navarra dans un petit mois. « Je me demande pourquoi on va là-bas » confie Raymond Narac, pas franchement fan de la piste espagnole. « C’est sinueux, lent, on passe plusieurs fois la 1ère et les boîtes de vitesses souffrent. Mais nous saurons nous adapter… »

pdf twitter fb

Magny-Cours, 2015