Prochaine course




Porsche Rouen Caen
fond blanc
KODAK IMAGES
fond blanc2
Michelin
fond blanc3
Motul
fond blanc4
BRM
Flat 6
France Bleu HN
fond blanc5
Carrera Cup

IMSA Performance et Kodak Images dans le top 5 à Dubaï !

20/01/17 - 24 H serie, Dubaï

Pour bien débuter la saison, IMSA Performance a mis le cap sur les Emirats Arabe Unis pour une course de 24 heures, déjà remportée en 2010 par l’équipe rouennaise ! Au pied des plus hauts gratte-ciel, l'équipe normande a démontré une nouvelle fois sa science des courses longues. Aucun incident, de la performance et au final une place dans le top 5. Pas mal pour un équipage qui fait encore ses armes dans la discipline !

En 11 ans seulement l’autodrome de Dubaï s’est imposé comme marquant le début de la saison des courses de 24 Heures. L'édition 2017 ne fait pas exception et a réuni 92 concurrents !
Sur un tracé de moins de 6 kilomètres de déroulé, ce plateau pléthorique pouvait inquiéter…mais, mis à part un record de « codes 60 » (22 au total), ces premières 24 Heures de 2017 ont tenu promesse et ont permis à IMSA Performance d'affirmer une nouvelle fois toute sa maîtrise des courses les plus longues et disputées.
 
En termes de performance tout d’abord, la Porsche 997 GT3 R aux couleurs de Kodak Images a toujours pointé en haut des classements. Dès les essais privés, Mathieu Jaminet a établi la marque de référence en signant le meilleur temps de la 1ère séance.
Maxime Jousse a repris ensuite le flambeau en début de course en claquant un 2:00.285, chrono qui restera la 4e meilleure performance au général.
Plus essentiel encore, l’analyse des temps signés pendant les deux tours d’horloge montre l’homogénéité de l’équipage malgré le trafic : 2 minutes et quelques  pour Max donc, 2 minutes et un peu plus d’1 seconde pour Mathieu et Raymond, 2 minutes et 6 secondes pour Thierry. Lorsque près de 30 secondes séparent la pole position de la dernière ligne de la grille en qualifications, ce tir groupé autour des 120 secondes au tour explique en partie le résultat !
Tout aussi importante, la constance de ce niveau de performance. Le vainqueur 2016 de la Porsche Carrera Cup France a signé son meilleur tour en course dans le 492e tour de course sur 579 parcourus ! L’équipe technique et Félix Barré, l’ingénieur d’IMSA Performance, ont donc une nouvelle fois mis au point une voiture constante tout au long de l’épreuve et totalement fiable. Une vraie marque de fabrique de l’équipe de Rouen, quelques soient les voitures engagées ou les disciplines relevées : depuis 2014, par exemple, toutes les GT3 R engagées par l’équipe ont toujours vu le drapeau à damier !
 
Au final, IMSA Performance a coupé la ligne d’arrivée de cette première course de 24 heures de l’année en 5e position. Meilleure représentante française, l’équipe de Franck Rava et Raymond Narac termine à quelques longueurs seulement du podium.
 
Nota : code 60 : procédure de neutralisation décidée par la direction de course limitant la vitesse des concurrents à 60 km/h lors d’incidents et d'inteventions des commissaires sur la piste.

 


 

Les réactions...

Mathieu JAMINET, Pilote Officiel Porsche
"Je suis très heureux d’avoir retrouvé IMSA Performance pour cette première course de 2017 ! Le Nürbürgring en Blancpain nous avait laissé un goût d’inachevé entre le manque de réussite en qualifications et le contact subi qui nous avait retardés en début de course… Dans ces conditions, il avait été impossible de montrer notre potentiel mais le courant était parfaitement passé avec le team. Avec les 24 heures de Dubaï, nous avions donc l’opportunité de « corriger le tir » tout en tenant compte de plusieurs inconnues dont les pneus Hankook. Au final, tout a tourné comme une horloge. Personne ne nous avait vraiment vu venir et nous attendait. Nous savions également qu’avec le nombre de concurrents en course, il fallait être extrêmement prudent sur un circuit assez court et avec de tels écarts de performance. Pour ma part, je m'étais préparé depuis la fin des championnats 2016 à cette course avec beaucoup de sérieux. Je n’ai pas trop souffert même si ce format d’épreuve est particulièrement exigeant. En plus de participer à mes premières 24H, c’était la première fois que je roulais de nuit. Je pense avoir été à l’aise et rapide pendant mes relais nocturnes en gérant bien le trafic. J’ai apprécié également avoir retrouvé Maxime, les échanges avec lui ont été constructifs et nous ont permis de nous tirer encore plus vers le haut. Prêt à recommencer !"
 

Franck RAVA, Team Manager
Nous avions décidé il y a plusieurs mois déjà de participer à ces 11èmes 24 Heures de Dubaï. Comment ne pas relever ce défi après notre victoire aux 24 Heures de Spa et avec notre « addiction » aux courses de deux tours d’horloge ? En plus c’est une course que nous avions déjà remporté en 2010… mais depuis beaucoup d’éléments ont changés comme un équipage renouvelé autour de Raymond et une nouvelle voiture !
Pour pimenter encore plus le challenge, nous avons décidé de nous engager dans la catégorie PRO ! Nous aurions pu rester en ProAm, mais sans pouvoir nous exprimer librement. Nous avons donc visé clairement la performance. Au final, nous terminons 5e d’une course particulièrement difficile en raison du trafic, des écarts de performance entre les concurrents, du record de codes 60… Nous n’avons d’ailleurs pas échappé à 2 ou 3 contacts mais avons réussi à nous en sortir sans conséquence. Nos 4 pilotes ont réalisé un superbe travail en piste même si Thierry et Maxime ne comptent que deux courses de 24 Heures à leur actif tandis que Mathieu débute.
Dans le détail, Raymond a été identique à lui-même, Thierry Cornac a démontré toute sa progression en bouclant 6 heures de course à un rythme soutenu. Du côté des jeunes, Maxime et Mathieu  ont été au rendez-vous là où nous nous les attendions : les feuilles de temps parlent pour eux ! Côté stand, l’équipe a une nouvelle fois prouvé combien elle maîtrise son sujet des courses longues. La fiabilité de notre Porsche 997 GT3 R démontre avec quel soin la course a été préparée.
En clair, 0 défaut sur une course de plus de 3000 km avec une performance constante jusqu’au drapeau à damier, voilà qui affirme on ne peut mieux la qualité du travail réalisé par le staff technique ! "


pdf twitter fb

24 H Dubaï, 2017